Archives de Tag: film

Un Thriller Diabolique

À La Folie… Pas Du Tout (2002) par Laetitia Colombani est un film trés deceptive. Le personnage principale, joué par la charmante Audrey Tautou, est une jeune étudiante de l’art qui est amoureuse et engagé dans une affaire avec un docteur déjà marié et plus âgé qu’elle.  De son côté, c’est l’amour sans retour. Mais comme on verra, il y a toujours deux côtés d’une histoire. Et de là, le fun commence.

Colombani a écrit le script pendant qu’elle était étudiante à l’école de film à Paris. Quatre ans aprés elle a envoyé le script au producteur Charles Cassot. Elle a travaillé pour lui comme stagiaire de l’équipe de tournage quelques années auparavant. Dépuis cette époque, elle est devenue actrice ainsi que réalisatrice. Et parfois les deux, comme dans son premier film ‘Le Dernier Bip’ qui est aussi un film de la folie (…je vois un motif).

Sans gâter ou vous dévoiler l’intrigue, À la folie… Pas du Tout est surtout un film de la folie. Le genre de folie qui se trouvent entre les murs d’une asile de fou. C’est pourquoi Tautou est vraiment surprenant dans ce rôle. Comme Angélique, la jeune étudiante triste et abandonnée par son amante, Tautou donne une performance convaincante et bouleversante. C’est facile à penser à Amélie, mais Tautou nous montre qu’elle peut faire quelque chose de plus subtile et effrayant. Colombani n’a même pas vu le film Amélie avant de choisir Tautou pour le rôle, et Tautou a hesité parce qu’il s’agissait d’un rôle trés différent de tout ce qu’elle avait fait jusque-là. Mais sa performance est éclatante.

Le manière dont l’intrigue se déroule est un peu lent.  Mais après avoir vu tous les différents points de vue, on y trouve un élément absurde qui peut faire rire. Le docteur est un salaud! Ou.. bien pas? De plus en plus, on voit que les choses ne sont pas comme elles ne le semblent.

Angélique (Audrey Tautou) est l’épitomé de psycho

Dans ce film, Colombani a essayé d’explorer le thème de l’érotomanie. Mais la chose la plus effrayante dans tout cela, c’est que.. je comprends bien sa maladie. Cette femme est moi!

Publicités
Tagué